De l'autre côté du lit d'Alix Girod de l'Ain

https://douniajoy.wordpress.com/2016/12/01/dounia-joys-book-club-recapitulatif-de-novembre-et-theme-du-mois-de-decembre/


Titre : De l'autre côté du lit
Auteur : Alix Girod de l'Ain
Genre : Roman, Chick-Lit
Éditeur : Anne Carrière - J'ai lu
Parution : 2003 -  253 pages
ISBN : 2-290-333576-2

Résumé:
Ariane et Hugo, mariés depuis dix ans, parents de deux enfants décident de mettre un coup de piment dans l'insipidité conjugale: Ils vont vivre la vie de l'autre. Hugo se mue en vendeur de bijoux fantaisie à domicile et Ariane en PDG d'une entreprise de location de materiel de chantier. Tout ça sous l'œil consterné de leur entourage et sous celui, très sérieux d'un huissier de justice.

Auteur:
Alix Girod de l'Ain, née le 3 Juillet 1965 à Boulogne Billancourt, est la belle de Robert Laffont (Editions). Elle est une écrivaine, journaliste et scénariste française. Elle fut en 2003 membre du jury du  "prix René Goscinny" et depuis 2004, elle est membre du "prix Vaudeville" devenu "prix de la Coupole" en 2011. Elle travaille pour le Magazine "Elle".
Ses autres œuvres:
Comment se faire épouser ? (1996) - Sainte futile (2006) - Un coup de jeune (2012)

Alix Girod de l'Ain signe ici son premier roman que j'ai lu bien après son adaptation cinéma bien qu'il me tentait avant. Elle nous offre ici une vision sympathique et originale du mariage en abordant plusieurs clichés masculins-féminins aussi bien individuels que du couple. Comédie sympathique et pure roman de Chick Lit, cette histoire est une jolie réflexion de la vie à deux et ses soucis et traite avec légèreté et humour un sujet intéressant bien qu'utilisant les clichés sur "l'égalité des sexes", présents tout de même une bonne partie du livre. Le roman aux chapitres assez longs est construit sur toute une année mais on s'y plonge assez facilement dès les premières pages en laissant arrivés les évènements, un par un, bien que toutefois parfois prévisibles. Il garde tout de même quelques rebondissements mais on comprend bien le message avec sourire et humour.
Une histoire qui se lit rapidement et permet de passer un bon moment sans se prendre la tête une fois être réussi passé au dessus des certains caricatures qui je pense ne plairont as à tout le monde.


Citation:


« De sa nouvelle féminité, il découvrait l'implacable corollaire : la culpabilité. la plupart des femmes se sentent partout, tout le temps, toujours coupables. de n'être pas assez jolies, pas assez blondes, pas assez à la mode. Ou trop. Ou de ne pas assez travailler. Ou trop. de ne pas passer assez de temps auprès des enfants. Ou de trop les couver. »



Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Enregistrer un commentaire