Me laisser envahir par mes doutes


Après mon divorce, j'ai eu ensuite beaucoup de mal à vraiment m'attacher vraiment et surtout à ressentir des sentiments pour quelqu'un d'autre pendant très longtemps.
Je m'étais créée une trop grosse carapace avec le temps. On m'avait conseillé de laisser au temps au temps. Les années se sont enchaînées, de nombreuses années pourtant rien ne changé vraiment. A un moment, pensais être prête, j'ai essayé. Je pensais que le moment était venu mais je me suis trompée. Les bras d'un homme ne me rassuraient pas. J'étais hermétique à toute forme d'attentions et de tendresse. Je ne pensais pas être une célibataire endurcie, je n'étais pas non plus de celles qui se morfondent de son célibat. Loin de là ! Je crois encore à l'amour. Le grand, je ne sais plus mais celui qui se construit, jour après jour, oui. Le rêve d'un jour, fonder une famille est toujours là dans un coin. J'aime l'effet éphémère des premiers instants, ceux qui touchent mais lorsque les choses devenaient un peu sérieuses, tout commençait à être compliqué pour moi, trop compliqué. J'avais beaucoup de difficultés à laisser de ma place dans mon cocoon (sûrement par sécurité). On m'a dit que je laissais ma tête prendre le dessus sur mon cœur, que je ne voulais plus l'entendre et l'écouter, sûrement pour me protéger. Les épreuves ont ensuite laissé cette idée passer au dernier plan comme une « non priorité », sans importance. Avec le temps, la guérison des blessures du passé a fait son travail mais les cicatrices sont encore là. Je ne peux pas le cacher. Le livre de la méfiance avait-il fini de tourner ses pages ? La peur de me reperdre encore et de ne plus me retrouver est toujours présente, je le sais. Elle plane encore très discrètement au dessus. Ma liberté m'est devenue importante, nécessaire. Je le sais, je le sens.


Me laisser envahir par mes doutes

Il s'est accroché... longtemps, il s'est vraiment accroché, approchant un pas après l'autre en essayant de trouver le juste milieu pour me laisser prendre le temps nécessaire à mon rythme. Ma bulle était devenue une vraie forteresse dont je ne sais pas si j'ai vraiment retrouvé la clé. Il est plus qu'adorable, c'est un homme bien, je le sais. Sa présence et sa sérénité me canalisent énormément. Sa bienveillance n'a pas faillit avec le temps et sa tendresse me touche énormément. Son calme naturel et sa façon d'être dans l'action sans vraiment  réfléchir m'apporte une certaine sérénité et sécurité dont j'ai besoin. Sa patience et sa confiance me surprennent encore aujourd’hui. Je peux être vraiment moi-même avec lui. Il encourage dans mes idées et mes projets farfelus qu'il ne comprend pas toujours. Est-ce de ce qu'on appelle de l'amour ? Je ne sais pas mais ça me fait du bien. Je sais que je peux compter sur lui quoi qu’il arrive. Il a des enfants mais nous n'en sommes pas encore là. Nos différences sont nombreuses mais se complètent. Nous ne souhaitons pas changés l’autre bien que certains de nos besoins soient différents. Nos passés ont une partie commune et se rejoignent. Chacun de nous sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut plus. Nous nous acceptons tels que nous sommes avec nos différences, nos besoins divergents et notre vécu mais je sais aussi que cela, nous éloigne également, un peu plus chaque jour. Parfois, nous nous ne comprenons pas. De plus que j'apprécie beaucoup moins les moments tendres et tactiles qu’auparavant. Je sais que ses belles attentions me touchent mais pas toujours comme il faudrait.
La peur me guette encore. Peut-être que mes doutes m'envahissent ?
Je sais que parfois j'avance avec lui pour encore reculer bien plus ensuite.
Mon chemin a fait son travail tant bien que mal mais suis-je prête maintenant ?
Peut être qu'en essayant de laisser les choses se faire naturellement, tout doucement.
Un pas après un autre, cela mènera peut être quelque part ?
Ce quelque part gommera-t-il un peu nos différences ?
Etre bien avec lui, n’était-ce pas ce qui compte ?
Comment savoir si je ne me trompe pas ?
Comment savoir ? Beaucoup de questions restent sans réponse.
Mais, l'amour, c'est aussi prendre des risques, non ?
 

offrir son coeur
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. Ha l amour... tu as été déçue, mais tu ne dois pas t empêcher d être heureuse à nouveau ! La peur est ''normale'' mais comme tu le dis ''l amour c est prendre des risques aussi''
    Il a des enfants, c est peut être cela qui te fait peur aussi, pas facile de devenir ''belle mère'', mais il n y a aucune raison que cela se passe mal... sauf s ils sont en pleine crise d ado, mais là je pense qu aucun parent ne peut vraiment gérer le truc... ils ont quel âge ?
    Crois en toi, en vous, chacun a le droit au bonheur et explique à ton petit coeur qu il doit à nouveau accepter de s ouvrir à l autre, qu il ne va pas forcément souffrir et quant à vos différences, elle peuvent être votre force, votre richesse, pas uniquement quelque chose de négatif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis un moment à m'en remettre et à accepter d'ouvrir mon cœur de nouveau. Pourtant je sais que chacun a le droit à son bonheur, je suis la première à le dire mais je ne suis pas très douée pour écouter mes propres conseils ! Au départ, je voyais justement nos différences comme une force mais elles posent parfois aussi problème (gros problème malheureusement). J'ai peur qu'avec le temps, cela nous sépare. On se donne du mal pour que ça fonctionne. J'espère que l'on y arrivera. J'aimerais tellement croire en nous ! Pour l'instant, il n'y a aucun soucis avec les enfants mais on dirait que lui va vraiment me donner le rôle de "Belle-mère", pas forcement dans le positif. Mais oufff ils sont encore loin de la crise d'ado... ils ont 6 ans !
      Merci pour tes mots, merci <3 <3 <3

      Supprimer
    2. Comment ça pas positif ? Une ''belle-mère'' n est pas méchante... je ne comprends pas ce que tu veux dire...
      Effectivement t es loin de la crise d ado 😉
      Chacun doit y mettre du sien pour accepter les différences de l autre, mais il ne faut pas que cela devienne insupportable
      Courage

      Supprimer
    3. Oh je sais qu'une belle-mère n'est pas une méchante ! Justement ! Mais j'ai l'impression qu'il espère trouver en moi la rigueur qui lui fait défaut depuis sa séparation ! Il pense que ma présence à plein temps apportera ce qui lui manque question rigueur mais aussi en qui concerne le partage avec eux !
      Je pense aussi que pour passer au-dessus de nos différences, il faut s'y mettre à 2. Justement il nous réagir avant que cela devienne justement invivable ! Cette semaine, après plusieurs échecs, nous avons enfin réussi à discuter et faire en sorte que cela s'arrange. Je pense que nous sommes à une importante étape de notre relation pour construire notre vrai avenir ensemble.
      Merci beaucoup pour tes mots <3 Sincèrement Merci <3

      Supprimer

Enregistrer un commentaire