dimanche 4 décembre 2016

Un Défi ou un Ecrit #48 : Trouver un confident...

Le mois de Novembre a pris ses jambes à son coup, avec lui s’achève aujourd'hui sa thématique « Vivre avec les autres ».
Nous allons rentrer ensuite dans la dernière ligne droite, le mois de Décembre, dernier mois, dernière thématique du projet "Un Défi ou un Ecrit": « Faire de son mieux ». Nous abordons donc cette semaine pour ce dernier défi de Novembre : « Trouver un Confident ».


http://www.agoaye.com/un-defi-ou-un-ecrit-48-trouver-un-confident-ou-ce-qui-me-rend-heureuxse-prochains-themes/

Il y a des moments dans la vie où il est essentiel de pouvoir se confier à une personne en qui nous avons confiance. Cela ne résout pas forcément les soucis, mais cela soulage et nous permet de ne pas fuir ou résister malgré nous.
Parler soulage... évidement il faut éviter le piège qui nous fait replonger dans la difficulté, es émotions et nous fait ruminer.

Des confidents j'en ai quelques uns autour de moi, des amis surtout mais selon le moment, la raison, la douleur je ne me confie pas toujours à la même personne. Non pas que je n'ai pas toujours confiance, loin de la. Parfois une vision proche mais différente m'est salutaire. De plus, c'est une façon également que ces confidences ne deviennent pas non plus une contrainte et ne leur portent pas problème dans leur quotidien parfois difficile pour eux aussi.
Cette semaine, je me suis confiée à une amie que j'ai rencontrée dans le cadre professionnel il y a plus de 10 ans. Nos vécus respectifs nous ont de plus en plus rapprochés au fil des années.
Nous partageons fréquemment nos vécus et douleurs respectives. Nous avons souvent été présentes l'une pour l'autre dans nos difficultés et les années n'ont fait qu'accentuer cela. Nous savons même si nous ne pouvons pas se parler pendant des semaines, le jour où l'une en a besoin l'autre répondra présente. Nous n'avons aucun doute sur le fait que nous pouvons avoir confiance et que nous sommes l'une comme l'autre, capable de garder pour nous les confidences de chacune. Je sais qu'elle ne se servira jamais de ma transparence et de ma vulnérabilité pour me nuire (comme ça m'est déjà arriver avec d'autres). Nos caractères différents font que je sais qu'elle sait faire preuve d'objectivité et qu'elle me donnera un coup de main à mieux analyser mes émotions et mes sentiments. Elle m'aide à voir les  choses sous d'autres angles et entrevoir des solutions différentes pour ainsi y voir plus clair. Elle m'aide à faire la paix avec mes émotions et ma douleur.
Elle m'écoute, ne me juge pas et ne prend pas parti. Cette amie ne me blâme pas non plus et ne me critique pas moi ou un/e autre.
Elle ne me conforte pas dans un éventuel désir de vengeance (bien que je ne sois pas rancunière) et ne jouera pas le rôle d'alliée afin de faire front commun dans une bataille imaginaire contre quelqu'un
Malheureusement nous sommes très sensibles et empathiques l'une comme l'autre et nous savons que parfois selon les circonstances il peut nous arriver d'endosser nos souffrances respectives et vivre la douleur de l'autre. C'est pourquoi, parfois nous avons besoin de prendre de la distance pour ensuite mieux rebondir quand le moment s'y apprête.


Henri-Frédéric Amiel
Je vois également une psychologue depuis quelques années pour ce que je n'ose ou n'arriver pas à dire à mes proches mais pas seulement.
En effet, dans mon cas, la verbalisation à une étrangère (plus tant que ça depuis le temps ! aide extérieure et neutre on va dire !!) me permet de me défouler  différemment et me libérer des non-dits sans me sentir coupable ni craindre de blesser qui que ce soit autour de moi. Je trouve que cette neutralité est capable d'accueillir les maux avec bienveillance et de patience face à mes balbutiements et qui par sa profession sait mettre une frontière en étant être apte à ne pas me juger. C'est une approche différente sur le niveau des confidences.
Cela m'aide à évoluer intérieurement et à être plus constructive dans ce que je vis et vécu de façon générale. Elle m'aide à me dire les choses par moi même, cela m'apporte des clés pour me faire grandir et m'aider à avancer.

C'est au cours de ce suivi psychologique que je me suis aperçue à quel point l'écriture m'était nécessaire. Je commençais à m'en rendre compte et nos rendez-vous n'ont fait que confirmer à quel point j'en avais besoin pour mon bien être. J'ai choisi cette voie ici mais également de façon plus privée. En effet, noter mes sentiments si négatifs soient-ils et réussir à y mettre des mots m'aide à me vider l'esprit, à ne pas les tourner en boucle et ruminer dessus. C'est une façon d'agir contre ma douleur de façon plus personnelle, plus indépendante et ainsi ne pas rester passive, sans devoir avoir recours à une aide extérieure.


Sylvain Maréchal

Ce qui me rend (aussi) heureuse...



« Le bonheur, songea-t-elle, est fait de petites choses. On l'attend toujours avec une majuscule, mais il vient à nous sur ses jambes frêles et peut nous passer sous le nez sans qu'on le remarque… »
Katherine Pancol - "Les yeux jaunes des crocodiles"


... ...
   ♡ Me balader dans les chalets d'un marché de Noel
   ♡ Longer les étagères d'une bibliothèque ou d'une librairie
   ♡ Hiberner sous la couette des les premiers coups de froid
   ♡ Regarder un film de Noël, un chocolat chaud à la main
   ♡ Etre vraiment surprise, sans m'y attendre
   ♡ Préparer un cadeau sans raison, juste pour la plaisir
   ♡ Regarder la pluie tomber par la fenêtre, emmitouflé dans un plaid
   ♡ M'endormir paisiblement et vraiment dormir
   ♡ Préparer et déguster une soupe maison quand il fait froid
   ♡ Me détendre dans un bain chaud, plein de mousse
   ♡ Respirer l'odeur d'un bouquet de fleurs sur la table
   ♡ Partager des moments inoubliables avec ma maman 
   ♡ Profiter seule du calme absolu du soir ou de celui du matin
   ♡ Regarder un film, éclairée par la danse d'un2 bougie parfumée
   ♡ Sentir l'odeur de la pluie, une fois dissipée ou disparue
   ♡ M'asseoir sur un banc, recouvert par un arbre tombant
   ♡ Regarder des aigrettes de pissenlits s'envolent au gré du vent
   ♡ Me laisser bercer par le bruit par le mouvement de la Mer
   ♡ Me coucher dans l'herbe et regarder les nuages voyager
   ♡ Regarder un papillon virevolter dans l'air 
   ♡ Avoir du temps pour créer, écrire; colorier
   ♡ Trainer et prendre un petit déjeuner au lit, le dimanche matin
   ♡ Dormir dans l'odeur des draps tous propres
   ♡ M'installer dans le canapé avec un livre et une tasse bouillante
   ♡ Flâner dans les rues pendant les périodes de fin d'années
   ♡ Regarder eux "petits vieux" amoureux, s'échanger un bisou
   ♡ Passer une journée à Disneyland ou tout simplement loin de tout
   ♡ Sentir l'odeur du café "tout frais et tout chaud" au saut du lit
   ♡ Savoir qu'il reste encore beaucoup de temps à dormir
   ♡ Aider quelqu'un qui en a besoin ou participer à une bonne cause
   ♡ Regarder le sourire d'un bébé et sentir ses petits doigts se serrer
   ♡ Me réveiller tout doucement et me souvenir de mon rêve
   ♡ Frémir et avoir une boule au ventre devant une personne spéciale
   ♡ Partager des moments privilégiés avec des amis chers
   ♡ Regarder les étoiles en pleine nuit sous un calme complet
... ...


Source


@Billet dans le cadre de ma participation à l’Écrit "Ce qui me rend heureuse" 
du Projet de Bienveillance "Un Défi ou Un Écrit 2016" d'Agoaye




mercredi 30 novembre 2016

#FlowPetitsPlaisirs d'Automne


L'Automne a posé bagages depuis plusieurs semaines et  le mois de Novembre se termine dans quelques heures !
Novembre est souvent un mois mal aimé, le soleil se fait plus que discret, la nature est sommeil, Noël n'est pas encore là, un mois de transition entre deux saisons avec son lot de froid, de pluie, de brouillard mais surtout de morosité…

C'est pourquoi, Flow a proposé de changer de regard. 😊
Pour cela, Flow avait proposé de participer à un challenge photo pour rendre hommage aux petites choses de la vie quotidienne pendant tout le mois de novembre en suivant une liste de sujets.
J'ai choisi de partir sur un challenge créatif surtout à base de dessin de collage car il faut l'avouer le dessin c'est un de mes points faibles ! Puis quand j'ai vu le petit carnet du dernier numéro, je n'ai pas pu résister car c'était le support idéal pour moi ! 😉
Bon j'avoue aussi qu'à la base, il faut poster sur les réseaux sociaux une photo par jour en suivant leur liste avec un #FlowPetitsPlaisirs , chose qui n'a pas pu se faire dès le début, bien que le thème quotidien soit respecté. C'est pourquoi, j'ai opté pour un récapitulatif par semaine. Mais ce n'est pas pour cela que le plaisir n'y est pas (loiiiin de la) car au fond ce qu'il faut c'est prendre du plaisir 😊😉




Voici donc cette dernière semaine de #FlowPetitsPlaisirs  d'Automne:

Ciel

Arbres

Bouquet d'Automne

Voilà le challenge de #FlowPetitsPlaisirs  d'Automne est terminé.
Un vrai petit plaisir pour ce mois de Novembre qui s'en va. 😊
A bientôt pour un nouveau challenge !! 😉😉


Vous pouvez retrouver mes autres participations au #FlowPetitsPlaisirs ici 

22/11/63 de Stephen King


https://douniajoy.wordpress.com/2016/11/01/dounia-joys-book-club-recapitulatif-doctobre-et-theme-du-mois-de-novembre/


Titre : 22/11/63
Auteur : Stephen King
Genre : Roman
Éditeur : Michel Albin
Parution : 2013 - 937 pages
ISBN : 978-2-226-24694-3


Résumé:

2011. Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder à la dernière requête d'un mourant: empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entrainer dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Every Brothers, d'un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps...

Auteur:
Stephen King est un écrivain américain né en Septembre 1947 à Portland, a publié son premier roman en 1974 et est rapidement devenu célèbre pour son domaine de l'horreur et du fantastique. Il a remporté plusieurs prix littéraires  et a été décoré de la "National Medal of Arts" en 2015. Ses ouvrages ont souvent été adaptés au cinéma et la télévision.

Son œuvre contient pour l'instant plus de 50 romans (7 sous le pseudo Richard Bachman) et environ 200 nouvelles .
Dans ses romans les plus connus on retrouvera :
Carrie (1976), Shining (1979), Le Fléau (1981 et 1991), Christine (1984), Différentes Saisons (1986), Ça (1988), Misery (1989), La Ligne verte (1996), La tour sombre (1991 à 2012)...


Bien que l'auteur soit l'un de ceux dont la grosse partie de l'œuvre remplit ma bibliothèque depuis plus de 20 ans, ce livre m' a rebouté, dans un premier temps, pour son coté Science fiction. Après les conseils de quelques amis qui ont trouvé ce coté léger, j'ai décidé de me plonger tout de même dans ces pages. Ce livre a beau être un récit sur le voyage dans le temps et poser des questions vitales au récit, cet élément reste cependant un détail dans l'histoire. L'assassinat de Kennedy se mêle à la petite histoire qui deviendra le pivot central du récit, de Jake Epping. Les moments les plus forts ne sont pas ces moments historiques qu'il est venu modifier, mais ceux de sa vie de 1958. Les personnages sont attachants, très réalistes et le récit fictif se mélange assez subtilement aux faits et personnages réels de ce moment de l'histoire passé. Les rebondissements y sont nombreux et l'intérêt à l'histoire réelle n'en est que plus appréciable.
L'auteur s'est très documenté sur le sujet et une partie de lui est nostalgique de cette époque et on le ressent ! Comme souvent dans ses romans, Stephen King n'a pas pu s'empêcher d'introduire plusieurs clins d'œil à différentes œuvres précédentes. On ne peut que sourire en repenser à toutes.
Si je devais décrire ce livre en une phrase, je dirais que c'est un roman d'ampleur qui prend à "rebrousse temps" et nous fait vivre une histoire d'amour au milieu d'une uchronie bien particulière.

Citations:
« Dans une rue grise avec l'odeur des fumées industrielles dans l'air, et l'après midi saignant sa couleur de crépuscule, le centre ville de Derry était à peine plus séduisant qu'une putain morte sur un banc d'église. »
« La vie prends des virages à 180 degrés et quand ça arrive, c'est sur les chapeaux de roue qu'elle le fait. »

«Le passé est tenace, il ne veut pas changer. »

Vous pouvez retrouver le site du livre : ICI

dimanche 27 novembre 2016

#FlowPetitsPlaisirs d'Automne


L'Automne a posé bagages depuis plusieurs semaines et  le mois de Novembre est déjà à notre porte !
Un mois souvent mal aimé, le soleil se fait plus que discret, la nature est sommeil, Noël n'est pas encore là, un mois de transition entre deux saisons avec son lot de froid, de pluie, de brouillard mais surtout de morosité…

C'est pourquoi, Flow a proposé de changer de regard.
Pour cela, Flow a proposé de participer a un challenge photo qui rend hommage aux petites choses de la vie quotidienne pendant tout le mois de novembre en suivant une liste de sujets.
J'ai choisi de partir sur un challenge créatif surtout à base de dessin de collage car il faut l'avouer le dessin c'est un de mes points faibles ! Puis quand j'ai vu le petit carnet du dernier numéro, je n'ai pas pu résister car c'était le support idéal pour moi ! ;)
Bon j'avoue aussi qu'à la base, il faut poster sur les réseaux sociaux une photo par jour en suivant leur liste avec un #FlowPetitsPlaisirs , chose qui n'a pas pu se faire, bien que le thème journalier soit respecté...
Mais ce n'est pas pour cela que le plaisir n'y est pas (loiiiin de la) car au fond ce qu'il faut c'est prendre du plaisir ;) ;)




Voici donc cette semaine de #FlowPetitsPlaisirs  d'Automne:

Châtaignes

Pommes

Or

Gants

Pluie

Brume

Couverture


Vous pouvez retrouver mes autres participations au #FlowPetitsPlaisirs ici